buy hydrocodone buy adipex vicodin online

Un très bon bilan 2017, un très bel avenir

Categories: Kart

L’ASK Lohéac peut s’enorgueillir de réussir autant avec ses compétiteurs qu’avec ses organisateurs. Entre titres internationaux (dont les 24 heures du Mans Karting), couronnes régionales, déroulement d’un championnat national irréprochable et interventions de bénévoles sur sa piste et ailleurs (24h du Mans, e-Prix de Paris), le club du Clos d’ahaut a de quoi être optimiste pour l’avenir.

Les pilotes bretons ont été nombreux  à participer aux différents championnats nationaux. Ils y ont souvent fait bien plus que de la simple figuration. C’est à domicile, dans le championnat de France Nationale que l’on a le plus vibré. En effet, Antony Billout a joué le titre durant tout le week-end, il a même franchi la ligne d’arrivée de la dernière finale en tête, avant de tout perdre sur un détail technique. Mais il y a eu aussi ce formidable podium décroché par Ugo Gazil dans le championnat de France Junior.

Sur le plan régional, les Lohéaciens ont été brillants également puisqu’on retient en particulier pas moins de quatre titres de Champion de ligue, pour Corentin Rousseau, Jules Gougeon, Antony Billout et Olivier Georges, mais aussi trois couronnes au Trophée de Bretagne pour Corentin Rousseau qui fait le doublé ligue-Trophée, ainsi que Jérémie Gillotin et Pascal Daniel.

Et puis il y a les organisateurs, tous ces bénévoles qui se donnent sans relâche à longueur d’année. Ils ont été formidables, notamment dans la mise en conformité et l’enjolivement de la piste et du site du clos d’ahaut. Ils étaient aussi très efficaces sur d’autres grands événements, en karting mais aussi en automobile. Il y a eu encore cette exceptionnelle « journée Solidarité Handicap », une sixième édition qui en appelle d’autres.

 

Victoire aux 24 heures CKI du Mans

Enfin la saison s’est conclue par la formidable victoire aux 24 heures du Mans Karting puisque Jean-Philippe Guignet a triomphé au sein du team GSK devançant ainsi les karts des usines CRG et Sodi.

 

Texte : Pro Fun Com